Caravaning boomt wie noch nie

Caravanes et camping-cars

Le caravaning connaît un boom sans précédent

Avec plus de 1’000 véhicules nouvellement immatriculés, le nombre a dépassé au mois de mars 2017 déjà le total d’immatriculations enregistrées en 2000. Au 31 décembre de cette année 2000, les statistiques dénombraient 930 camping-cars et 1’933 caravanes, tractées par des véhicules à moteur. En 2016, un nouveau record a été établi avec l’immatriculation de 4’042 véhicules de caravaning. Par contre, les 1’573 caravanes immatriculées dans cette même année représentent un chiffre inférieur de 19 % au résultat enregistré en 2000.

D’un point de vue statistique donc, les camping-cars ont dépassé les caravanes pour la première fois en 2008, et l’écart continue de se creuser. Dans son ensemble, le nombre d’immatriculations (caravanes et camping-cars) a augmenté de façon continue à partir de 2011, pour arriver à une augmentation de 27 % en 2016 ! La branche automobile ne peut que rêver d’un développement similaire. Le caravaning connaît un boom spectaculaire !

Il y a une raison évidente à cette croissance disproportionnée. En premier lieu, citons le vieillissement de la population. Depuis les débuts du tourisme mobile, les séniors sont les meilleurs clients des vendeurs de camping-cars. Les familles, plus jeunes, se tournent plutôt vers une caravane ou préfèrent en louer une, de préférence avec auvent. En considérant le fait que les remorques de très grande taille ont perdu de leur attrait en faveur de véhicules partiellement intégrés, ce sont surtout des véhicules aménagés sur la base de vans du type VW T6 ou Mercedes Vito qui ont provoqué un boom, relaté dans les statistiques. Ce sont des véhicules que l’on peut garer sur un parking normal, utiliser pour faire ses achats dans un magasin de bricolage et entrer dans les garages souterrains limités à 2 m de hauteur (en théorie) – avec peu de marge, notons. Toutefois, avec un store solaire fixé au véhicule, nous ne nous aventurerions pas dans un parking souterrain de 2 m de hauteur.

À l’évidence, les séniors ne sont plus obligés de subir le trafic pendulaire. Dans leur position normale, avec un toit relevable encastré, ces vans peuvent servir de véhicule unique à un foyer composé de deux personnes. Au besoin, on peut même emmener un petit-enfant en vacances, puisqu’une couchette supplémentaire est installée sous le toit relevable. En analysant ce marché (voir page suivante), nous constatons que dans cette catégorie, conformément aux attentes d’une clientèle exigeante, des configurations techniques et des systèmes d’assistance sont proposés, à savoir transmission automatique, 4 roues motrices, caméras de recul etc.

Une forte augmentation est enregistrée aussi pour les vans plus grands et plus prosaïque, aménagés dans des gros fourgons comme Fiat Ducato ou Renault Master. Avec leurs 2 m de largeur, ils proposent plus d’espace à l’intérieur, tout en restant facile à manier au quotidien. De plus, ils disposent généralement d’un compartiment séparé avec douche et WC. Dans cette catégorie, le client peut placer son toit relevable où il le préfère, en choisissant entre plusieurs configurations d’aménagement.

Pour chacun d’entre nous, le terme « vacances en camping-car » a une signification propre. Une chose cependant est identique pour tous : les avantages de la carte ACS CAMPING CARD sont un véritable atout pour tous les vacanciers mobiles !

En savoir plus

Images: Jürg Wick

Auteur: Jürg Wick

Cet article vous plaît-il ?:

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.