la stratégie énergétique

Editorial des Zentralpräsidenten

ABORDER AVEC L’ACS UNE NOUVELLE ÈRE DE MOBILITÉ!

Pendant les premiers mois et au milieu de cette année, des divergences au sein de l’ACS ont parfois fait de l’ombre aux préoccupations majeures de notre club. Mais à présent, nous commençons à résoudre nos problèmes. En tant qu’association d’automobilistes importante, l’ACS va désormais pouvoir s’occuper entièrement de la mobilité future.

Thomas Hurter
signum_th

Thomas Hurter, CN
Président central
Automobile Club de Suisse

Au mois de septembre 2016, j’ai été élu comme nouveau président de l’Automobile Club de Suisse. À ce moment-là, l’ACS était en proie à de nombreux problèmes. Un des objectifs les plus importants consistait alors à ramener le club dans des eaux plus calmes pour être en mesure de nous consacrer à nouveau entièrement aux besoins importants de nos membres. Après quelques semaines, j’ai le plaisir de constater que chacun est prêt à faire des concessions et que l’on est fermement décidé à refaire de l’ACS un club fort qui représente efficacement les intérêts des femmes et hommes automobilistes, qui se consacre aux aspects les plus divers de la fascination pour l’automobile et qui propose aussi à ses membres une vie de club collégiale.

En politique des transports, nous avons été confrontés en 2016 à différents thèmes importants. Au cours de cette année qui se termine, l’ACS s’est engagé avec succès en première ligne de front pour l’initiative Vache à lait, le tunnel routier du Gothard et le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA).

FORTA

FORTA. Ce fonds pour les routes qui a enfin été créé à l’image de celui qui existe déjà pour le rail représente un compromis politique que les automobilistes peuvent accepter et cela bien que nous devions nous attendre à une augmentation modérée du prix de l’essence et que certains projets d’agglomération ne bénéficient pas directement au trafic routier. Ce fonds permettra notamment de financer l’élimination des goulets d’étranglement dans le réseau des routes nationales. Le nombre des heures d’embouteillage a en effet continué à augmenter et atteint les 25 000 heures. Le nouveau fonds routier FORTA va y remédier quelque peu.

la stratégie énergétique 2050

Nous serons par ailleurs appelés à nous pencher sur la stratégie énergétique 2050. Ce projet consiste plutôt dans une stratégie de subventionnement et de redistribution qui va augmenter notre dépendance de l’étranger et exercer un impact négatif sur notre capacité d’innovation. Certains de ses éléments sont certes raisonnables, mais cette stratégie ne va pas pouvoir tenir ses promesses et occasionner des coûts d’environ 200 milliards de francs. C’est pourquoi l’ACS va soutenir le référendum et aider à développer une stratégie énergétique qui a de l’avenir.

Le besoin de mobilité de notre population va continuer à augmenter en 2017 et dans les années suivantes. C’est un facteur essentiel de notre vie et il est appelé à le rester. L’ACS va par conséquent s’engager en première ligne dans ce domaine. Notre club a pour mission de défendre les intérêts des automobilistes. Les années passées ont montré que les développements dans le secteur automobile sont très innovateurs et qu’il n’y a pas besoin de prescriptions étatiques pour les encourager.

A l’avenir aussi, le plaisir de conduire une voiture restera important pour une grande partie de notre population. Il n’est par conséquent que logique que notre club continue à défendre la cause des automobilistes.

Je me réjouis d’aborder avec vous l’année 2017 et vous présente à tous mes meilleurs voeux de santé et vous souhaite beaucoup de plaisir avec votre voiture.

 

photo: pexels.com

Auteur: Thomas Hurter

Cet article vous plaît-il ?:

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.