Rechtsvorbeifahren auf Autobahnen und Autostrassen

Motion déposée au parlement

Autoriser le dépassement par la droite sur autoroutes et routes nationales

Vous connaissez cette situation? Vous conduisez sur l’autoroute, la voie de gauche est obstruée et ne se libère pas, alors même que la voie de droite est complètement dégagée. C’est une situation malheureusement très courante sur nos autoroutes, notamment sur les routes à trois voies, où la voie tout à droite n’est pratiquement jamais utilisée. En principe, l’utilisation constante de la voie de gauche n’est pas autorisée, car cette dernière est censée servir exclusivement au dépassement. Malheureusement, les automobilistes qui roulent notoirement à gauche ne sont que rarement amendés – un fait très souvent démontré par des analyses correspondantes.

Il est de notoriété publique que nos autoroutes sont de plus en plus saturées. Depuis des années déjà, les heures passées dans les embouteillages augmentent de façon continue – de 20’000 an 2012, par exemple, à 24’000 en 2016. Un revirement de la situation n’est pas en vue, bien au contraire. Outre le développement des infrastructures existantes, il faut trouver des solutions créatives, capables d’apporter rapidement et simplement une meilleure exploitation des capacités actuelles.

La possibilité d’autoriser le dépassement par la droite sur les autoroutes pourrait optimiser leur exploitation. Après une première tentative en 2010 déjà, j’ai déposé en mars 2013 pour la seconde fois une motion ayant pour but de provoquer exactement cette situation. À l’époque, le Conseil fédéral arguait que dans toute l’Europe continentale, le dépassement par la droite était interdit, et que cette règle si importante du code de la route avait fait ses preuves dans tous les pays européens. Il avait recommandé alors de rejeter la motion pour raison de sécurité. La majorité des parlementaires avait approuvé ces arguments et rejeté la motion.

Il est d’autant plus réjouissant de constater qu’au début du mois de novembre, le Conseil fédéral a décidé de recommander au parlement l’adoption de la motion « Autoriser le dépassement par la droite sur l’autoroute ». Le 18 septembre 2017, cette idée a été relancée par une intervention de Thierry Burkart, vice-président du TCS Suisse. L’ACS est heureux que le Conseil fédéral ait reconnu les signes des temps et tienne compte du contexte actuel par sa recommandation d’adopter la motion.

L’ACS œuvrera de toutes ses forces pour une majorité au parlement en faveur de cette cause, présentée pour la troisième fois, et pour que nos autoroutes puissent être exploitées de manière plus efficace.

thomas hurter

Thomas Hurter
Président central
Automobile Club de Suisse

Auteur: Thomas Hurter

Cet article vous plaît-il ?:

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.