Aquaplaning

Conseil d‘expert

Garder le cap sous une pluie intense

En Suisse, la fin de l’été s’annonce sous le soleil, avec des températures parfois encore très chaudes. Dans cette configuration, des orages locaux et des chutes de pluie intenses peuvent survenir. Sur des routes mouillées par la pluie, l’aquaplaning est une menace. Nos experts vous indiquent comment diminuer le risque d’aquaplaning avant même de prendre la route, et comment réagir de manière adéquate quand les pneus se mettent à flotter.

Lorsque de grosses quantités de pluie tombent en un temps record, quand des routes sont inondées et le niveau de l’eau sur la chaussée monte rapidement, la menace s’appelle aquaplaning. Les ornières, dans lesquelles l’eau peut atteindre jusqu’à plusieurs centimètres, sont particulièrement dangereuses. L’aquaplaning est une menace à prendre au sérieux. Si l’eau se trouve en grande quantité sur la chaussée, si un véhicule circule à une vitesse mal adaptée, l’eau sur les pneus ne s’évacue pas assez rapidement. Les pneus commencent à flotter et perdent le contact avec la route. C’est une situation de conduite critique, à l’origine de nombreux accidents.

Aquaplaning

Un bon profil de pneu favorise l’écoulement de l’eau. Pour que les pneus ne perdent pas leur adhérence à la route, l’eau doit être absorbée et évacuée par les rainures du profil. Avec un profil mieux marqué, le pneu tient la route de manière plus sure. Un profil en forme de V ou un profil asymétrique, avec de larges rainures d’épaulement, permet par ailleurs un écoulement latéral de l’eau.

Autre condition favorisant l’aquaplaning : des pneus insuffisamment gonflés qui présentent une surface de contact plus large. L’eau s’évacue plus difficilement. En revanche, une pression trop élevée des pneus provoque une abrasion irrégulière et une perte d’adhérence au sol.

Lorsque la route est mouillée, diminuez la vitesse et augmentez la distance au véhicule précédent. Evitez des coups de volant abruptes et maniez les pédales d’accélérateur et de frein avec doigté. Observez attentivement la route pour pouvoir détecter des gerbes d’eau provoquées par les véhicules précédents, ou tendez l’oreille pour entendre un bruissement sous votre voiture. Ce sont les signes avant-coureurs de l’aquaplaning.

Si les pneus se mettent à flotter et que le véhicule perd son adhérence au sol, le conducteur doit éviter de tourner le volant ou de freiner. Il faut plutôt activer l’embrayage et passer au point mort pour ensuite ralentir le véhicule lentement.

Texte deg / Image zVg

Auteur: ACS Schweiz

Cet article vous plaît-il ?:

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.