Suzuki Vitara

Suzuki Vitara

Suzuki Vitara. Elle a tout d’une grande!

Lorsqu’on évoque Suzuki, on pense généralement au producteur de motos japonaises. C’est oublier un peu vite que cette marque fabrique aussi des voitures, notamment des tout terrain, à l’aise aussi bien en ville qu’à la campagne.

«Suzuki Vitara 1.4 Boosterjet Compact Top Sergio Cellano Top 4×4 AT»: telle est la dénomination exacte de notre voiture de test. C’est un peu long, on se contentera de parler du Vitara, non sans avoir tout de même précisé que la référence Sergio Cellano s’applique aux modèles Suzuki haut de gamme.

Cette Vitara est finalement plus grande qu’elle n’y paraît au premier regard. Près de 4,2 mètres de long, soit quelques centimètres de moins qu’une VW Golf. Pour ce qui est du style, elle a franchement une belle gueule, un peu comme si elle avait des velléités de jouer dans la cour des grandes en s’inspirant du style Range Rover. Le bouclier avant donne le ton avec des traits virils bien typés. Pour un peu, cette Vitara vous donnerait envie de partir à l’aventure, à la conquête de terres lointaines, de jouer les aventuriers!

Bémol

Coup d’œil dans l’habitacle: c’est propret, l’instrumentation est bien disposée, selon des considérations ergonomiques comme il se doit. Les commandes regroupées autour du volant sont à bonne portée de main, et il suffit de quelques instants pour se sentir à l’aise. La commande de la boîte est prise en charge par des palettes situées sous le volant. La réponse à la moindre sollicitation est rapide et intervient même à haut régime. Un bémol toutefois: le cerclage de couleur rouge des trois instruments situés sur la planche de bord n’est pas franchement du meilleur goût!

Essence ou diesel

Comme on est en droit de l’attendre d’un modèle qui se veut polyvalent, la banquette arrière est repliable en deux sections 1/-2/3, ce qui permet d’obtenir un volume utile de 1120 litres (375 litres dossiers relevés). Bien que fermes, les sièges sont confortables.

Côté motorisation, la Vitara Boosterjet fait appel à un groupe 4 cylindres de 1,4 l. qui développe 140 ch à 5500 tr/min avec un couple de 220 Nm. Ce propulseur est une petite merveille. Non seulement il monte les tours avec une bonne volonté admirable, mais il fait montre de surcroît d’une souplesse étonnante qui contribue grandement au bien-être à bord. Il importe de préciser que ce modèle est aussi livrable avec un diesel de 1,6 l. affichant 120 ch à 3750 tr/min pour un couple de 320 Nm dès 1750 tr/min.

Pas de doute, la Vitara possède de sérieux atouts dans sa besace. La version la plus élaborée coûte 30’490 francs, ce qui constitue un prix tout à fait raisonnable.

Auteur: Roland Christen

Cet article vous plaît-il ?:

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.