Communiqué de presse

Un Non regrettable à un financement équitable des transports!

Berne, 5 juin 2016. – Malheureusement, le peuple et les cantons se sont prononcés aujourd’hui contre un financement équitable des transports. Il manquera par conséquent désormais CHF 1.5 mrd. par année pour développer une infrastructure routière moderne qui s’impose pourtant d’urgence.

L’application du principe d’égalité entre rail et route est donc une fois de plus renvoyée aux calendes grecques. L’ACS ne marquera pas de rappeler aux adversaires de l’initiative leurs promesses concernant le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA).

En rejetant aujourd’hui l’initiative dite Vache à lait, le peuple et les cantons ont refusé la solution financièrement la plus utile et la plus équitable pour les automobilistes. Elle aurait en effet permis d’affecter obligatoirement les redevances routières à l’infrastructure routière et d’éliminer de la sorte avec les CHF 1.5 mrd. récupérés les embouteillages sur le réseau des routes suisses. Mais hélas, cela ne se fera pas.

Les usagers de la route seront au contraire priés au cours des années à venir à davantage encore bourse délier. C’est ce que montre entre autres l’augmentation prévue du prix de l’essence sur laquelle le Conseil national va se prononcer le 15 juin 2016 (session d’été). L’ACS va toutefois rappeler avec insistance leurs promesses aux adversaires de l’initiative, car pour financer FORTA, il faudra impérativement trouver une solution qui ne charge pas encore davantage les usagers de la route. Avec l’augmentation du prix de l’essence de 4 centimes par litre décidée par le Conseil des États, le seuil absolu de ce qui est tolérable est atteint aux yeux de l’ACS.

Pour tout renseignement complémentaire, prière de consulter:

Mathias Ammann, président central de l’Automobile Club de Suisse (ACS)
T 079 300 54 45
mathias.ammann@acs.ch

Informations supplémentaires en français:

Dr Stefan Holenstein, Directeur général Automobile Club de Suisse (ACS)
T 079 241 59 57
stefan.holenstein@acs.ch

L’Automobile Club de Suisse ACS a été fondé le 6 décembre 1898 à Genève et a pour but de regrouper les automobilistes pour défendre leurs intérêts en politique des transports, économie, tourisme, sport ainsi que tous les autres intérêts en rapport avec l’automobilisme, comme la protection des consommateurs et de l’environnement. Il accorde une attention particulière à la législation routière et à son application et s’engage pour la sécurité routière.

Auteur: Mathias Ammann

Cet article vous plaît-il ?:

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.