WinterRAID 2018

Le spectaculaire rallye d’hiver pour voitures anciennes

WinterRAID 2018

Le weekend du 17 au 20 janvier, les amateurs de voitures anciennes se sont retrouvés au départ du WinterRAID 2018 – le spectaculaire rallye d’hiver. L’événement en est déjà à sa 15ème édition et représente une manifestation incontournable pour tous les fans de voitures anciennes. L’aventure a débuté à Saint-Moritz et s’est déroulée sur la piste enneigée de Montebello, près de Pontresina, jusqu’à Cortina d’Ampezzo.

À l’aide d’un « roadbook » (carnet de route), les équipes naviguent à travers le paysage hivernal et doivent réussir quelques tests. L’équipe comptabilisant le moins de pénalités gagne la course. Lorenz Imhof, membre du Comité de direction de l’ACS, a pris le départ avec son copilote Adrian Bielser.

Munie d’une remorque, l’équipe Imhof/Bielser s’est mise en route le mardi 16/01/2018 pour rejoindre Saint-Moritz.

WinterRAID 2018

Mercredi, avant le grand départ prévu pour 15 heures à Saint-Moritz, les voitures anciennes devaient passer le contrôle technique. À sa grande surprise, l’équipe y a rencontré une sœur jumelle de sa Rover !

WinterRAID 2018

Après le prologue du mercredi, comprenant 8 tests, l’équipe Imhof/Bielser s’est assuré la 3ème place en comptabilisant 26 pénalités. Le départ a été donné jeudi, dans la carrière de gravier « Montebello » au pied de la Bernina, couverte par un épais manteau de neige. Il s’agissait d’exécuter un parcours en neige profonde en 45 secondes maximum.

WinterRAID 2018

Ensuite, il fallait franchir le col de la Bernina – le premier des 25 cols à gravir vers les Dolomites et sur la route retour. Le fantastique panorama des Dolomites n’a jamais cessé de ravir les concurrents !

WinterRAID 2018 WinterRAID 2018 WinterRAID 2018

Les équipes « ACS Classic » (à gauche) et « Kestenholz Classic » (à doite) se sont également engagées dans la course – avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir.

WinterRAID 2018

Une fois de plus, les héros incontestables de la course étaient Louis Frey et Patrick Dättwyler à bord de leur Lagonda M45 de 1934. Même par -30 degrés, les deux ne portent pas de gants…

WinterRAID 2018

Au premier jour et après 8 tests, l’équipe Imhof/Bielser s’est retrouvée avec 26 pénalités. Pas trop mal, mais pas fabuleux non plus. Le deuxième jour a débuté sous le charme d’une ambiance caractéristique de Cortina d’Ampezzo :

WinterRAID 2018

Le premier test a débuté par -15 degrés : 23 km à parcourir sur un petit col enneigé, à une vitesse moyenne de 43 km/h… La nervosité se fait sentir !

WinterRAID 2018

Le véhicule de l’équipe Imhof/Bielser s’est comporté de façon exemplaire et n’a rencontré aucun problème pour maintenir le rythme. Malheureusement, à l’issu du 3ème test, les freins ont lâché. Donc : direction le prochain garage, situé à 25 km ! Le diagnostic était dévastateur : l’étrier de frein gauche est passablement usé, celui de droite est à zéro. Dans le stock de pièces de rechange du garage, les Schiess ont trouvé un étrier de frein qui allait être redimensionné et repercé, afin de remplacer et faire fonctionner au moins le frein droit.

WinterRAID 2018 WinterRAID 2018 WinterRAID 2018

De ce fait, la conduite de course n’était plus possible pour la Rover, et le WinterRAID 2018 était terminé pour l’équipe Imhof/Bielser. Il s’agissait alors de rebrousser chemin vers Cortina, à une allure modérée, et de relier Saint-Moritz samedi pour y franchir la ligne d’arrivée.

En route, la Rover s’est ensuite régénérée.

WinterRAID 2018

Et voici une Rover 3500 S, tout juste sortie d’usine :

WinterRAID 2018

L’année prochaine, l’équipe Imhof/Bielser sera de nouveau au départ de la course !

Images: Lorenz Imhof

Auteur: Lena Beeg

Cet article vous plaît-il ?:

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.